Le guide de votre bien-être à domicile

Cellulite

Comment vaincre la cellulite ?

beauté - femme

© Domenico Gelermo - iStockphoto

Deux femmes sur trois luttent contre la cellulite, inflammation du tissu conjonctif sous-cutané donnant à la peau cet aspect « capitonné », inesthétique. Elles disposent de nombreuses solutions pour la déloger.
  1. De la cellulite, oui, mais laquelle ?
  2. Les causes : hormones, hérédité, mauvaise digestion et stress
  3. La cellulite dans la peau

De la cellulite, oui, mais laquelle ?

Avant de combattre l’ennemie, Il convient d’en déterminer la nature : cellulite fibreuse, adipeuse ou aqueuse. Un dermatologue, un kinésithérapeute pourront aider à établir un diagnostic.

Les causes : hormones, hérédité, mauvaise digestion et stress

La cellulite est-elle une fatalité pour les femmes ? Oui, c’est un véritable fléau. Et non puisqu’il est possible de la combattre. Les causes sont, le plus souvent, hormonales. La cellulite est, en effet, développée aux étapes clés de la vie : puberté, grossesse et pré-ménopause, sous l’action des ½strogènes. Génétique, fragilité capillaire, comportements alimentaires familiaux, sont légués aux enfants et favorisent l’apparition de la cellulite à l’âge adulte.

Un mauvais fonctionnement du foie se traduit par des digestions lentes, entraînant une mauvaise assimilation des aliments et donc un stockage de toxines. Sont aussi générateurs de cellulite, le stress, la consommation de stimulants : cigarettes, alcool, café. Il convient d’y ajouter le manque de sommeil et la prise de médicaments tels que les ½strogènes, les antihistaminiques (anti allergiques) et les corticoïdes.

La cellulite dans la peau

Au plan médical, la cellulite se nomme Lipodystrophie "cellulite superficielle" ou « cellulite esthétique ». Traduction : stockage de graisse sous-cutanée formant de petites protubérances, qui portent le nom de la protection épaisse d’un fruit évoquant le soleil : la « peau d’orange ».

La peau, enveloppe élastique et protectrice, est constituée de deux couches superposées : le derme, tapissé par l’épiderme. Le derme repose lui-même sur l’hypoderme. La cellulite est le résultat d’une modification de structure des tissus adipeux. Elle génère une plus grande densité de l’hypoderme, associée à un épaississement du derme. La peau prend donc une apparence « capitonnée » due à un accroissement du stockage des graisses (adipocytes). A la clé, une augmentation de l’infiltration d’eau dans les tissus, liée à une mauvaise circulation. La cellulite n’est pas une maladie mais génère une gêne esthétique.